Ensemble contre la récidive, l’association créée par Pierre Botton (extrait du site de l’association)

Ensemble Contre la Récidive

« La France a été à nouveau condamnée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, jeudi 25 avril 2014, pour “traitement dégradant“, en raison des conditions de détention dans la maison d’arrêt de Nancy, finalement fermée en 2009 » (Le monde).

Cet exemple prouve une fois de plus que l’état des prisons françaises est très dégradé, pourtant, malgré les multiples condamnations, rien ne change.

Ce qui est vrai pour chaque détenu l’est encore plus pour les primo délinquants et les présumés innocents.
 Car ne vous y trompez pas, la prison, cela n’arrive pas qu’aux autres… Qui n’a pas trop bu un soir et pris son volant ? Qui ne connaît pas un enfant touché par la drogue ? Qui n’a pas côtoyé quelqu’un pris dans la détresse d’une dépression qui l’amène à commettre un acte délictueux ?
Une première incarcération peut aujourd’hui arriver à n’importe qui !

Nous sommes une association de type loi 1901  créée en 2010, tout d’abord sous le nom de « Prisons du Cœur » puis  rebaptisée en 2013 « Ensemble contre la récidive ».

Nous agissons sur le plan institutionnel et structurel pour tenter de faire avancer les choses exclusivement pour les personnes condamnées à des peines de moins de 5 ans, hors crime de sang et sexuel. Pour rappel, nous n’intervenons jamais en direct auprès des personnes détenues ou de leur famille. Vous trouverez dans la rubrique « liens » une liste d’associations partenaires qui agissent au quotidien auprès des personnes détenues.

Nous souhaitons améliorer les conditions de détention non pas pour faire des prisons des hôtels 4 étoiles pour délinquants mais, au travers du principe de respect de la dignité humaine, nous sommes persuadés que nous pouvons sauver des vies, des parcours, des hommes et des femmes et participer à la lutte contre la récidive car plus de 59% des personnes détenues réitèrent et souvent pour un autre fait.

Nous sommes exclusivement financés par les fonds des grandes entreprises afin de pouvoir être totalement indépendants des pouvoirs politiques quelle que soit leur tendance et parler ainsi sur un pied d’égalité pour financer des projets réellement innovants (AG2R la Mondiale, AXA, Bouygues Télécom, Caisse des Dépôts, Canal+, EDF, Lagardère, M6, Olympique Lyonnais, Orange, Schneider Electric, TF1, Thierry Suc Organisation, Total et à titre privé, Pierre Alain Blum, Martin Bouygues, Henri Lachmann …). Nous travaillons chaque fois qu’il est possible en partenariat avec le ministère de la justice et l’administration pénitentiaire.

Peut-on accepter que les conditions de détention d’une personne innocente l’amènent à se suicider ?
NON !

Peut-on accepter que des familles, que des enfants soient brisés et payent pour des fautes commises par leurs parents ?
NON !

Peut-on accepter que le choc carcéral soit si fort, qu’il lamine l’individu en lui retirant du même coup toute chance de reconstruction ?
NON !

Malgré la complexité de la cause, nous sommes persuadés de l’importance d’une prise de conscience collective. C’est pour cela que nous avons besoin de tous, soyons ensemble les ambassadeurs du respect de la dignité humaine.

(Source : http://www.lesprisonsducoeur.net/l-association/qui-sommes-nous)

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

Posez vos questions au Docteur Pierre Canouï, notre invité du 16 mai.

Pour poser vos questions, utilisez les commentaires ci-dessous.

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

Faut-il avoir peur des Psychiatres ?

Faut-il avoir peur des Psychiatres ?

 

avec le Docteur Pierre Canouï de l’Université Paris 5- Descartes

16 mai - Rencontres de Saint Jo

Pierre Canouï, prochain invité des Rencontres de Saint Jo, est psychiatre et pédopsychiatre à l’Hôpital Necker et psychothérapeute dans son activité libérale. Au delà des enjeux individuels et sociétaux de la psychiatrie contemporaine, nous essaierons de comprendre avec lui le rôle du psychiatre, qui peut nous concerner, nous fasciner…  et parfois nous faire peur. La soirée, animée par Olivier Goulet, Professeur de médecine, aura lieu le vendredi 16 mai 2014 à 20h45 à l’Espace St Jo’.

Aborder le sujet de la psychiatrie dans le cadre des Rencontres Saint Jo peut paraître surprenant surtout lorsqu’est évoquée la peur que cette discipline suscite parfois. L’un des premiers objectifs de cette soirée sera précisément d’analyser les fondements de cette « peur » ou de tous les préjugés que cette discipline traine…Il semble, en effet que ce ressenti soit en partie fondé sur une connaissance insuffisante de ce que recouvrent les trois lettres PSY…. Confusion sémantique ou ignorance du contenu de chacune des professions et missions concernées et assurées par le psychiatre, le psychologue, le psychothérapeute ou le psychanalyste. Tout ou presque les différencient, les parcours individuels, la formation, les méthodes, les pratiques et les résultats…Il est donc indispensable de clarifier pour que chacune et chacun comprennent ce qu’eux même, ou d’autres, peuvent attendre individuellement ou collectivement de la psychiatrie et qu’ils réalisent combien le champ de la psychiatrie est large. A cet égard, le Docteur Pierre Canouï, en qualité de Président de la Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse, mène, y compris au niveau des pouvoirs publics, un combat sans relâche pour que soient bien caractérisés les circuits de formation et d’activité de ces différentes professions et que soient mieux connues, en particulier en France, les diversités et la richesse des psychothérapies, la spécificité du métier de praticien de la psychothérapie et les apports de la psychanalyse « humaniste ». Lire la suite de cet article

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

Qui est Pierre CANOUÏ? Pédopsychiatre, Psychiatre et Psychothérapeute - Docteur en éthique médicale - Université Paris Descartes

(extrait de http://www.colloques-ff2p.com/colloque2012/pagesintervenants/canoui.html)

 

Praticien Hospitalier à l’hôpital universitaire Necker Enfants Malades, il a la responsabilité de la pédopsychiatrie de liaison dans le service dirigé par le Professeur Bernard Golse.

Il est coordinateur médical des soins de support de cet hôpital en charges des activités cliniques transversales de l’hôpital pour les équipes de support - soins palliatifs, douleurs, nutrition, service social, rééducation, psychiatrie de liaison adultes et enfants.

Il a aussi une activité libérale en psychiatrie et psychothérapie de l’adulte, de l’enfant et de l’adolescent.

Il est vice-président de la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse.

Son approche psychothérapique est fondamentalement dialoguante, intégrative et humaniste.

La recherche de sens et d’harmonisation personnelle est centrale permettant de trouver ou retrouver une liberté de choix et de pensée.

Son approche psychothérapique a été fortement influencée par les travaux de Paul Diel ; il est actuellement le président de l’Association de Psychologie de la motivation (APM) fondée par ce dernier.

Il a particulièrement travaillé les dimensions éthiques et déontologiques de la psychothérapie et plus largement du soins à l’autre.

 

Les psychothérapies humanistes, au carrefour de nombreuses influences et courants de pensées, sont intégratives par nature. Elles ont été fortement influencées par les existentialistes français et allemands ( Husserr, Buber, Merleau-Ponty, Gabriel Marcel, Albert Camus…) Il s’agit pour ces approches de remettre l’homme au centre de la psychologie ( Edmond Marc Revue de Psychologie de la Motivation l’Art d’aider II juin 2003). L’Approche humaniste est un modèle psychothérapeutique cherchant à développer chez la personne qui consulte la capacité de faire des choix personnels, la délibération est donc au coeur des approches humanistes (choisir, c’est devenir autonome). Ces approches visent à une harmonisation de la personne globale dans ses cinq dimensions : physique, émotionnelle ou affective, cognitive, sociale et spirituelle.

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

Faut-il avoir peur des psychiatres ?

16 mai 2014 - Rencontres de Saint Jo : Faut- il avoir peur des psychiatres ?

avec le docteur Pierre Canouï.

Pierre Canouï, prochain invité des Rencontres de Saint Jo, est psychiatre à l’hôpital Necker et psychothérapeute. Au delà des enjeux individuels et sociétaux de la psychiatrie contemporaine, nous essaierons de comprendre avec lui le rôle du psychiatre, qui peut nous concerner, nous fasciner…  et parfois nous faire peur. La soirée, animée par Olivier Goulet, professeur de médecine, aura lieu le vendredi 16 mai 2014 à 20h45 à l’Espace St Jo’.

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

Cinéma-passion avec Yves Bourgeois, auteur-réalisateur

Cinéma-passion avec Yves Bourgeois, auteur-réalisateur,
le vendredi 21 mars 2014, 20h45, à l’Espace St Jo

On ne décide pas de devenir cinéaste comme on ajusterait son plan de carrière.
C’est le fruit de la passion. L’aboutissement d’une histoire personnelle, où éducation, héros emblématiques de l’enfance, émotions de toutes sortes, sont le moteur principal. Choisir de faire du cinéma sa vie, c’est  donner un sens, une direction, une utilité, à la sensibilité qui nous habite et nous encombre parfois. Que faire de tout ce magma ?

Yves Bourgeois a choisi très tôt le cinéma, sans devenir immédiatement auteur. Il voulait maîtriser d’abord tous les métiers qui concourent à la réalisation du produit fini, le film. Devenir un professionnel accompli avant de signer le final cut.
Il n’a pas choisi la voie de la fiction, mais celle du documentaire. La raison de son choix, c’est son goût du partage, le goût des autres. Au départ le plus souvent, une rencontre, parfois fortuite, avec un autre passionné ; puis l’empathie, l’enthousiasme et la décision de partager une aventure commune autour d’un nouveau film à faire ensemble. Les êtres de passion se détectent de loin et s’attirent. Il n’y a pas tant de hasard ou de chance. Ce fût le point de départ de ses quatre films successifs sur La Pérouse, de ses deux films sur le porte-avions Charles de Gaulle, de ses films sur l’humanitaire et le tiers-monde, de son film sur la canopée de la forêt tropicale, Le radeau des cimes. Et de la plupart de ses réalisations.

Ecouter les autres, les aimer, entrer en résonance avec eux, monter le projet. Un projet parfois fou, au minimum improbable. Car ces montages sont risqués, stressants. Après le rêve, indispensable, il convient de mettre en jeu d’autres qualités comme la ténacité, la continuité, l’imagination pour trouver des solutions. Et le réalisme, car le cinéma, c’est Malraux qui le dit, est d’abord une industrie. Il aura fallu aussi communiquer sa passion à une équipe de réalisation, la faire rêver, se montrer leader charismatique.

C’est de tout cela, et de bien d’autres choses, dont Yves va venir s’entretenir avec nous en toute simplicité. En l’interrogeant, je l’aiderai à préciser son parcours et sa pensée.

Nous verrons bien sûr plusieurs extraits de ses films.

Et pour nous spectateurs de cette soirée, quelle résonance, quel émoi ?
Sommes-nous concernés par le cinéma, par ce cinéma ? Et de quelle manière ?
Vous aurez l’occasion de l’exprimer dans la phase d’échange avec notre invité. Et bien sûr au bar St Joseph.

Venez nombreux, parlez-en autour de vous !

Pierre Jourdan, équipe des Rencontres de St Jo

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

Le cinéma, c’est toute ma vie ! Et pour vous ?

Dans le cadre du cycle sur l’art
EMOI… ET MOI ?
les Rencontres de Saint Jo vous proposent
une soirée avec

Yves BOURGEOIS, Cinéaste, auteur, réalisateur

« Le cinéma, c’est toute ma vie ! Et pour vous ? »

Ce soir là, Yves Bourgeois, dialoguera avec son ami Pierre Jourdan et le public sur sa relation personnelle au cinéma. La soirée sera ponctuée de nombreux extraits des films qu’il a réalisés depuis 25 ans. Yves est un auteur-réalisateur de documentaires. A partir d’une matière historique ou contemporaine, il sonde le désir, les projets, les réalisations de personnages historiques ou de notre temps. C’est une quête personnelle. Au travers de son expérience et de sa vie d’artiste, nous explorerons sa relation intime avec le cinéma, le moyen d’expression qu’il a choisi. Et nous pourrons ressentir et exprimer comment notre propre relation au cinéma en est impactée et réveillée, quelle résonnance cela suscite. En fin de soirée, comme il est de coutume dans les Rencontres, autour du bar Saint Joseph, Yves Bourgeois continuera de répondre aux questions et commentera les livres mis en vente au Coin du libraire.

Vendredi 21 Mars 2014 -  Espace St Jo’ – 20 h 45.

Entrée Libre dans la limite des places disponibles
Ouverture des portes 20h20 – Parking gratuit
www.rencontresdesaintjo.com

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

A propos de la soirée du 29 novembre

A propos de la soirée

A l’heure où le pape François appelle l’Eglise à être à l’image “d’un hôpital de campagne après une bataille”, Olivier Le Gendre viendra échanger avec nous sur les enjeux et les défis auxquels l’Eglise est confrontée en ce début de 21ème siècle. Où et comment peut-elle être porteuse d’espérance dans le monde et pour le monde ? Quels sont les lieux ou les thèmes sur lesquels l’Eglise doit être présente davantage ou de manière différente? Qui est le pape François ? Que peut-il, que veut-il pour l’Eglise ? Au delà des efforts demandés à la Curie, en quoi les « cathos de base » sont-ils appelés eux aussi à changer dans leur manière d’agir, de croire, de célébrer?

Plus qu’au témoignage de l’écrivain, grand connaisseur de l’Eglise, c’est à un échange avec le chrétien engagé, lucide mais plein d’espérance, que vous êtes conviés.

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

Avec le Pape François, l’Eglise face au défi de l’espérance A propos de la soirée…

Avec le Pape François, l’Eglise face au défi de l’espérance

A propos de la soirée…

 

Notre invité le 29 novembre : Olivier Le Gendre, écrivain

A l’heure où le pape François appelle l’Eglise à être à l’image “d’un hôpital de campagne après une bataille”, Olivier Le Gendre viendra échanger avec nous sur les enjeux et les défis auxquels l’Eglise est confrontée en ce début de 21ème siècle.

Où et comment peut-elle être porteuse d’espérance dans le monde et pour le monde ?

Quels sont les lieux ou les thèmes sur lesquels l’Eglise doit être présente davantage ou de manière différente? Qui est le pape François ? Que peut-il, que veut-il pour l’Eglise ? Au-delà des efforts demandés à la Curie, en quoi les « cathos de base » sont-ils appelés eux aussi à changer dans leur manière d’agir, de croire, de célébrer?

 

Plus qu’au témoignage de l’écrivain, grand connaisseur de l’Eglise, c’est à un échange avec le chrétien engagé, lucide mais plein d’espérance, que vous êtes conviés.

 

 

La soirée sera animée par Anne Ponce.

Clamartoise, lorraine de souche, Anne Ponce est diplômée de l’Institut d’études politiques de Strasbourg et titulaire d’une licence en théologie de l’Institut Catholique de Paris. Diplômée du Centre de Formation des Journalistes en 1988, elle entre à Bayard Presse ou elle a réalisé toute sa carrière, d’abord à La Croix, OKAPI, puis à Panorama. Depuis 2006 elle a rejoint le magazine du Pèlerin dont elle est aujourd’hui directrice de la rédaction

 

Les Rencontres de St Jo

29 novembre 2013 à 20 h 45

Ouverture des portes à 20 h 20

Espace Saint Jo

54 rue du Moulin de Pierre – 92140 Clamart

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Parking gratuit.

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

« Previous Entries Next Entries »