PIERRE BOTTON, L’HOMME QUI VEUT CHANGER LA PRISON (LES ECHOS)

Article http://www.lesprisonsducoeur.net/revue-de-presse/revue-de-presse-ecrite/148-les-echos-pierre-botton-l-homme-qui-veut-changer-la-prison

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

Nathalie Renoux, journaliste et marraine de la Fondation M6 pour les prisons, animera la Rencontre du 26 novembre

Nathalie Renoux a grandi aux Sables-d’Olonne où ses parents étaient enseignants.

Diplômée de l’Institut d’études politiques de Bordeaux et du Centre de formation des journalistes (promotion 1996), elle débute à la télévision sur France 3 Régions avant de devenir présentatrice sur Bloomberg TV en 1997.

De 1998 à 2006, elle travaille sur la chaîne d’information en continu LCI.

En août 2006, elle rejoint M6 pour présenter Le 12:50, le journal télévisé de la mi-journée du lundi au vendredi. En juin 2008, Nathalie Renoux assure la présentation de 100 % Mag par intérim.

À partir de septembre 2009, toujours sur M6, elle présente les journaux du soir tous les week-ends.

En octobre 2009, elle présente trois numéros de l’émission Coupable, Non Coupable, un magazine de justice et de faits-divers qui revient à l’écran en novembre 2011.

Durant l’été 2010, elle anime une série documentaire en huit numéros sur les erreurs judiciaires, Accusé à tort.

Elle est la marraine de la Fondation M6 pour les Prisons.

(Source : wikipedia)

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

Ensemble contre la récidive, l’association créée par Pierre Botton (extrait du site de l’association)

Ensemble Contre la Récidive

« La France a été à nouveau condamnée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, jeudi 25 avril 2014, pour “traitement dégradant“, en raison des conditions de détention dans la maison d’arrêt de Nancy, finalement fermée en 2009 » (Le monde).

Cet exemple prouve une fois de plus que l’état des prisons françaises est très dégradé, pourtant, malgré les multiples condamnations, rien ne change.

Ce qui est vrai pour chaque détenu l’est encore plus pour les primo délinquants et les présumés innocents.
 Car ne vous y trompez pas, la prison, cela n’arrive pas qu’aux autres… Qui n’a pas trop bu un soir et pris son volant ? Qui ne connaît pas un enfant touché par la drogue ? Qui n’a pas côtoyé quelqu’un pris dans la détresse d’une dépression qui l’amène à commettre un acte délictueux ?
Une première incarcération peut aujourd’hui arriver à n’importe qui !

Nous sommes une association de type loi 1901  créée en 2010, tout d’abord sous le nom de « Prisons du Cœur » puis  rebaptisée en 2013 « Ensemble contre la récidive ».

Nous agissons sur le plan institutionnel et structurel pour tenter de faire avancer les choses exclusivement pour les personnes condamnées à des peines de moins de 5 ans, hors crime de sang et sexuel. Pour rappel, nous n’intervenons jamais en direct auprès des personnes détenues ou de leur famille. Vous trouverez dans la rubrique « liens » une liste d’associations partenaires qui agissent au quotidien auprès des personnes détenues.

Nous souhaitons améliorer les conditions de détention non pas pour faire des prisons des hôtels 4 étoiles pour délinquants mais, au travers du principe de respect de la dignité humaine, nous sommes persuadés que nous pouvons sauver des vies, des parcours, des hommes et des femmes et participer à la lutte contre la récidive car plus de 59% des personnes détenues réitèrent et souvent pour un autre fait.

Nous sommes exclusivement financés par les fonds des grandes entreprises afin de pouvoir être totalement indépendants des pouvoirs politiques quelle que soit leur tendance et parler ainsi sur un pied d’égalité pour financer des projets réellement innovants (AG2R la Mondiale, AXA, Bouygues Télécom, Caisse des Dépôts, Canal+, EDF, Lagardère, M6, Olympique Lyonnais, Orange, Schneider Electric, TF1, Thierry Suc Organisation, Total et à titre privé, Pierre Alain Blum, Martin Bouygues, Henri Lachmann …). Nous travaillons chaque fois qu’il est possible en partenariat avec le ministère de la justice et l’administration pénitentiaire.

Peut-on accepter que les conditions de détention d’une personne innocente l’amènent à se suicider ?
NON !

Peut-on accepter que des familles, que des enfants soient brisés et payent pour des fautes commises par leurs parents ?
NON !

Peut-on accepter que le choc carcéral soit si fort, qu’il lamine l’individu en lui retirant du même coup toute chance de reconstruction ?
NON !

Malgré la complexité de la cause, nous sommes persuadés de l’importance d’une prise de conscience collective. C’est pour cela que nous avons besoin de tous, soyons ensemble les ambassadeurs du respect de la dignité humaine.

(Source : http://www.lesprisonsducoeur.net/l-association/qui-sommes-nous)

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »