La vitrine du libraire du 14 octobre 2011 : ouvrages de François de Singly

Le Triomphe de l’individualisme
Les Rencontres de Saint Jo en collaboration  avec la librairie  Mémoire 7 Clamart

Notre sélection des ouvrages de François de Singly

- Les uns avec les autres, quand l’individualisme crée du lien

Coll. Pluriel 2010, 8,50 €

Dans cet ouvrage, F. de Singly développe une thèse qui vise essentiellement à le distinguer des essayistes convaincus de l’existence d’une crise majeure du lien social  qui s’enracinerait dans la montée en puissance de l’individualisme. La crise du lien social se déclinerait alors en une multiplicité de crises : crise de la transmission, crise de la stabilité, crise des normes et enfin crise de la raison, qui constituent autant de chapitres jalonnant l’argumentation de F. de Singly. Plutôt que de succomber aux préoccupations alarmistes de quelques uns, ce dernier nous invite à considérer l’individualisation non pas comme un facteur d’anomie mais bien plutôt comme le principe d’un lien social « idéal » puisqu’« électif ». Un lien qui sache unir, sans trop serrer. C’est l’ambition de ce livre, écrit par François de Singly.
- Libres ensemble, l’individualisme dans la vie commune

Coll. Pocket  2003, 7,40 €

Plus que jamais s’affirme la nécessité d’une des fonctions centrales de la vie commune : apprendre le respect mutuel. Car il ne s’agit pas seulement de vivre ensemble mais d’êtres libres ensemble. En effet, l’individualisme peut mener à l’atomisation de la société - chacun se repliant sur soi - si la vie commune, vécue sous le mode de la contrainte, empêche l’épanouissement personnel. Il s’agit donc de résoudre cette tension entre rester soi-même et vivre ensemble, entre l’individuel et le collectif. S’appuyant sur huit enquêtes inédites menées auprès de jeunes adultes, de couples, de personnes âgées, d’enfants et d’adolescents, Libres ensemble montre comment les personnes vivant en couple, en famille, en collectivité mènent une “double vie” faite de temps personnel et de temps partagé.  Une façon originale et instructive d’appréhender cette “double vie” souvent problématique. Chacun se retrouve ainsi à la fois “seul” et “avec”.
- Comment aider l’enfant à devenir lui-même ?

Coll. Pluriel 2010, 6, 50 €

Dans ce livre, François de Singly  s’inscrit en faux contre les discours sur “l’enfant roi” et décrypte nos nouvelles manières d’éduquer les enfants. Qu’est-ce qui a changé, en un siècle, dans le regard porté sur l’enfance et en quoi ce changement de regard sur l’enfant a-t-il transformé le rôle des parents ?  C’est en fonction de l’injonction moderne à devenir soi-même que la famille a rompu avec le modèle traditionnel, dominé par l’autorité du père. Mais depuis, les psychanalystes et les pédiatres sermonnent les parents : l’enfant serait devenu roi, voire même chef de famille, et les repères auraient volé en éclats.
Face au décalage entre les pratiques novatrices qui se développent au sein des familles et l’interprétation plutôt rétrograde qu’en donnent les experts, ce livre se veut un autre guide de voyage éducatif. Au lieu de condamner les nouvelles aventures familiales parce qu’il existe des voyages ratés, il prend appui sur des enquêtes pour révéler les transformations qui s’opèrent au sein des sociétés européennes et suggérer des parcours d’apprentissage inédits.
L’individualisme est un humanisme                 Editions de l’Aube     Ed. De poche 2007       7,90 €    Dans cet essai, François de Singly répond aux détracteurs de l’individualisme. II fait comprendre comment l’individualisme dessine l’idéal d’une société où il n’y aurait plus ” ni juif, ni Grec…, ni esclave, ni libre…, ni homme, ni femme ” (Paul, épître aux Galates), mais où chacun serait un individu ” à part entière “. Souvent on pense l’individualisme comme le règne de la concurrence généralisée, de la guerre de tous contre tous, et du libéralisme économique. C’est oublier que l’individualisme occidental est tout autre chose: avoir, par exemple, le droit d’aimer quelqu’un sans intervention familiale, participer à une élection démocratique et aux décisions concernant sa vie… Certes, cette liberté exige des conditions sociales particulières que ce livre étudie: l’individu doit avoir les moyens de devenir lui-même et il ne doit pas subir de discrimination. Alors, l’individualisme devient un humanisme. L’horizon positif de cet essai vif et novateur fournit des armes pour critiquer ce qui tend, en permanence, à faire que certains soient moins ” individus ” que d’autres.
- Sociologie de la famille contemporaine

Armand Colin, Coll.128, 2007, 9,80 €

Depuis la fin du XIXe siècle, la famille s’est transformée, en se resserrant sur elle-même et en permettant à chacun de ses membres d’avoir une identité de plus en plus personnelle. Schématiquement les changements se sont déroulés en deux temps. Lors de la première modernité jusqu’aux années 1960, se sont imposés l’évidence du mariage amoureux, une grande division du travail entre les sexes, le repli sur le bonheur familial, et le soutien de l’Etat-Providence. Avec la seconde modernité, sont apparus l’instabilité conjugale, le pluralisme des formes familiales, la montée des normes psychologiques, la force du processus d’individualisation (de la femme, de l’enfant). En conséquence, pris entre les exigences de la vie commune et celle des individus, petits ou grands, la famille est soumise à des tensions qui sont analysées dans la 3e édition entièrement refondue de cet ouvrage.

(Voir aussi notre sélection de titres émanant d’autres auteurs sur ce thème, dans l’article suivant).

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »

La vitrine du libraire du 14 octobre 2011 : notre sélection de titres

La vitrine du libraire du 14 octobre 2011
Le Triomphe de l’individualisme
Les Rencontres de Saint Jo en collaboration  avec la librairie  Mémoire 7 Clamart

Notre sélection de titres

- Pierre Rosanvallon

La Société des égaux,

Le Seuil    2011, 22,50 €
«La Société des égaux» est le troisième volet, après «la Contre-Démocratie» et «la Légitimité démocratique», de la réflexion philosophique et historique  de Pierre Rosanvallon sur les mutations contemporaines de la démocratie. L’historien et fondateur de la République des Idées publie ce nouvel essai dans lequel il poursuit sa réflexion sur la démocratie et lance de nouvelles pistes pour  l’élaboration d’une nouvelle philosophie de l’égalité et du vivre ensemble.

- Jean-François Petit

Individualismes et communautarismes
Quels horizons aux Etats Unis et en France ?

Bayard   2007,  épuisé

Les attentats du 11 septembre 2001 ont obligé bien des philosophes à remettre à plat leur conception de la démocratie. Un moment tentée par le modèle américain, la France hésite désormais. Ce livre se propose de revenir sur deux difficultés majeures des sociétés modernes : la montée des communautarismes et l’exacerbation de l’individualisme. En France comme aux USA, le pluralisme est devenu problématique. Le pouvoir politique paraît comme impuissant à le gérer. Néanmoins, des propositions peuvent être faites. Elles sont susceptibles de recréer des dynamismes personnels et communautaires. L’auteur, attaché notamment à l’idée d’une citoyenneté appuyée sur une société civile internationale, en esquisse les contours essentiels.

- Norbert Elias
La société des individus

Agora, Coll. Pocket 2004, 7,50 €

Elias rédigea les trois essais qui composent cet ouvrage entre l’avant-guerre et 1986, un demi-siècle au cours duquel, toujours attentif aux transformations du monde contemporain, il ne cessa de réfléchir aux rapports de la société et de l’individu. C’est à une découverte fascinante que nous invite N. Elias, celle de la construction de l’individu moderne dans ses relations avec la société. Comment la relation entre ces deux “figures” (individus et société) a-t-elle historiquement évolué ? Ne risque-t-on pas aujourd’hui en faisant disparaître la seconde (la société) de mettre en danger du même coup la première (individu) ? Telles sont les questions cruciales qui sont ici posées par Norbert Elias.

- L’individu contemporain, regards sociologiques

Xavier Molénat , Nicolas Journet , Frédéric Gros , Jean-François Dortier , Collectif

Ed Sciences  Humaines 2006, 25,00 €

Qu’on le critique ou qu’on le loue, l’individu contemporain est au centre des interrogations de la société. Face aux transformations sociales offrant à chacun à la fois plus de liberté et plus de responsabilité, face à la généralisation des valeurs individualistes, a surgi une série d’interrogations fortes : Qu’est-ce qui relie les individus entre eux ? Quel diagnostic global les sociologues portent-ils sur nos sociétés individualisées ? Quelles mutations peut-on voir à l’œuvre dans la famille et les relations interpersonnelles ? Comment le travail ou la religion se transforment à l’heure du souci de soi ? Est-ce la fin de l’engagement solidaire ou politique ? Réunissant les contributions des meilleurs spécialistes, ce livre propose un état des lieux dépassionné sur la question, avec, en toile de fond, un constat l’avènement de l’individu, ce n’est pas ” moins de société “, mais au contraire une nouvelle façon de faire société.
- Les sociologies de l’individu

Danilo Martuccelli – François de Singly

Armand Colin, Coll. 128,  2010, 9,80 €

Depuis l’entrée dans la modernité à la fin du XIXe siècle, et surtout depuis les années 1960, les individus doivent s’émanciper des liens hérités et faire la preuve de leurs qualités personnelles. La force de ce processus d’individualisation questionne bien des manières habituelles de penser la société. Si cette problématique est centrale dans les traditions sociologiques allemandes et anglo-saxonnes, c’est en France que s’est constituée depuis une vingtaine d’années une famille large et plurielle de démarches ayant fait de l’individu le cœur du renouveau théorique des sciences sociales.  Sans éclectisme ni sectarisme, cet ouvrage présente pour la première fois l’espace des débats de ce qui constitue désormais le champ de la sociologie de l’individu. Il démontre l’intérêt d’une des voies les plus prometteuses, et sans doute la plus originale, de la sociologie française contemporaine.

(Voir aussi notre sélection d’ouvrages de François de Singly, dans l’article précédent) .

Posté dans : Uncategorized | Pas de commentaires »