Les Prochaines Rencontres de Saint Jo : La Jeunesse à l’honneur

Les prochaines RENCONTRES DE SAINT JO à ne pas manquer …..
18 à 29 ans, l’avenir est à eux !
Oui, mais lequel ? et comment ?
Un journaliste, un sociologue  et quelques jeunes apportant leurs témoignages inviteront le public à participer largement au débat dans la tradition des échanges des Rencontres de Saint Jo :

Les Jeunes et le monde
Qui doit s’adapter à qui ?

 

Vendredi 17 Octobre

20 H 45 à L’Espace St Jo’

54 rue du Moulin de Pierre – 92140 Clamart -Ouverture des portes à 20 H 20

 

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Posté dans : Informations, Rencontres, calendrier des rencontres | Pas de commentaires »

Les intervenants du 17 octobre 2008

Les Rencontres de Saint Jo Vendredi 17 octobre
Les Jeunes 18-29 ans et le Monde
Qui doit s’adapter à qui ?

Qui sont les intervenants ?

Claude Thélot , Conseiller Maître Honoraire à la Cour des Comptes et Sociologue, est également expert en politique éducative. Directeur auprès  des ministres de l’éducation, il a présidé la Commission pour la réforme de l’école en 2003/2004.  Claude Thélot a écrit une douzaine d’ouvrages sur la Société Française. Il intervient en France et à l’Etranger sur de nombreux sujets de Société dont celui de la Jeunesse.

Nos « Jeunes » Invités

Eddy Maaroufi, 27 ans, est un « vieux Clamartois », engagé dans plusieurs mouvements ou associations sportives, religieuses ou politiques. Un de ses meilleurs souvenirs à ce jour est sa participation au Forum Social Européen de Florence en 2002. Eddy a obtenu un DEA de Science Politique à Nanterre mais pour l’instant son approche de la vie dont sa passion pour « les mots » le pousse vers la création littéraire et artistique. Aujourd’hui Eddy est Producteur chez Bandita Films et MC dans le Groupe Rue de l’Hagard.

Marie Véronique Aerts ,26 ans, après un DUT de Gestion, choisit de faire, en alternance,  des études de  management opérationnel en  ressources humaines. Elle a multiplié les expériences sur le terrain en France et à l’étranger. Elle garde d’ailleurs un souvenir très fort d’un stage à la mission handicap chez Disney, proche de chez elle, et aussi d’une mission d’alphabétisation d’adultes en Angleterre. Marie Véronique aime découvrir le monde et d’autres cultures, très souvent avec d’autres comme par exemple les membres de l’Association des Jeunes de Saint Jean dont elle fait partie. Aujourd’hui Marie Véronique travaille depuis 9 mois au département recrutement d’Areva.

Nadia Cissé, 25 ans, après un DEUG d’Histoire, obtient  une Licence en Sciences d’Education à l’université de Paris V. Passionnée par l’enfance, elle vient de s’installer à Chatenay Malabry où elle débute sa vie de Professeur des Ecoles en Primaire  après avoir été assistante d’éducation à Palaiseau. Nadia part volontiers à la connaissance du monde  en voyageant quand elle le peut mais aussi par le cinéma et la musique. Membre de la JOC, elle participe au rassemblement national à Bercy en Mai 2003. Nadia attache une grande importance au partage des valeurs, à l’amitié, à l’action vers les autres. Elle a par exemple participé sur le terrain  en 2005 à une action de réflexion sur les conditions de travail des saisonniers sur les plages.

Et ……vous,  public !

débat animé par Dominique Seux

Dominique Seux est Journaliste, rédacteur en chef  France-International au quotidien Les Echos. Il est également chroniqueur sur France Inter. Clamartois, Dominique Seux, à titre personnel,  a accompagné pendant plusieurs années des adolescents et des jeunes adultes dans la vie associative.

Posté dans : Informations, Rencontres | Pas de commentaires »

Le programme de la soirée du 17 Octobre : La jeunesse – 18/29 ans – à l’honneur aux Rencontres !

Quelle place faire à la Jeunesse ?

De tout temps, les sociétés ont eu à faire face à ce problème capital  car il en va de leur propre avenir. Et de tout temps la jeunesse a eu du mal à se loger dans cette place qui lui était faite, parce que la jeunesse, par définition, apporte et souhaite du nouveau.

Double difficulté d’adaptation réciproque.

A cette double difficulté permanente d’« adaptation » réciproque du neuf et de l’existant, les périodes de l’histoire ont apporté des facilités ou des difficultés selon leurs caractéristiques propres. Dans beaucoup de cas l’adaptation s’est faite finalement assez bien, car la société était assez stable, et même stationnaire : les jeunes remplaçaient leurs parents, et leur ressemblaient, le cadre était tracé, etc. Dans d’autres cas des événements funestes ont perturbé l’adaptation et l’ont rendue même très difficile, par exemple lors des guerres. Nous ne sommes aujourd’hui dans aucun de ces deux extrêmes et pourtant l’adaptation a du mal à se faire

Notre monde actuel rend encore plus difficile l’adaptation.

Plusieurs raisons caractérisant notre monde actuel contribuent à rendre plus difficile cette adaptation. On peut en citer quelques unes :la rapidité des évolutions technologiques - la mondialisation, qui modifie le contexte dans lequel les jeunes vies se pensent et se constituent - le métissage et le mélange des cultures, des sexes, des populations, conséquences de la mondialisation et qui créent un tout autre rapport à l’autre -.les modes de vie qui sont bouleversés, ce qui se voit à ces deux dimensions capitales que sont l’entrée dans la vie professionnelle et l’entrée dans la vie tout court - les rythmes et cycles de vie de la jeunesse qui n’ont plus rien à voir avec ceux de la et des générations précédentes - une société qui vieillit, puisque un Français sur cinq a aujourd’hui au moins 60 ans, et ce sera un sur trois en 2050 – etc.

Elargissement du fossé entre les générations.

Bien sûr, toutes les générations ont eu l’impression que celle qui montait, qui allait la remplacer était, plus ou moins différente, et souvent en moins bien : « c’était mieux avant ! »….

Mais les constatations précédentes créent les conditions d’un élargissement du fossé même s’il a toujours existé. On tire de ces constatations plusieurs conclusions capitales : notre société n’est pas stationnaire, elle n’a peut-être jamais évolué aussi vite rendant l’« adaptation » et peut-être tout simplement le dialogue et la compréhension très difficiles.

Qui doit s’adapter à qui ?

Les générations adultes et âgées ont perdu de la crédibilité, ne sont plus vues comme porteuses d’une « sagesse », ne servent plus guère de « régulateur » et d’ailleurs, du coup, ont hésité dans nombre de cas à transmettre leurs certitudes et leurs valeurs, y compris spirituelles.
Pour les  jeunes adultes la situation est certes très diverse, et elle est donc parfois mauvaise et source de souffrances : cette nouveauté tous azimuts, ces difficultés à entrer dans la vie (au moins professionnelle), ce mal à se situer sont source de libertés et de potentialités nouvelles mais par là même, aussi, sources d’inquiétudes et d’angoisses

Le programme de la soirée

Parce que l’avenir est à eux et parce que la jeunesse c’est notre avenir, parlons en !
Un Journaliste, un sociologue et quelques jeunes apportant leurs témoignages inviteront le public à participer largement au débat.

  • Première partie

Après une intervention de Claude Thélot, sociologue, expert en politique éducative, sur la situation des Jeunes en France et dans le monde, Dominique Seux  animera l’échange avec nos Jeunes invités pour recueillir leurs témoignages et leurs réactions.

  • Deuxième partie

Place au débat  de telle sorte que le public  par ses questions et aussi ses témoignages apporte et complète tout ce qu’on peut dire sur le sujet et que dans le débat avec nos participants  il participe  à la réflexion sur les façons d’améliorer la situation de la jeunesse dans notre pays.

  • Troisième  partie

Autour du Bar et des livres proposés, tradition des rencontres, poursuite plus directe et conviviale de l’échange entre tous et avec les différents intervenants

Soirée Débat
Vendredi 17 0ctobre
20 H 45
Espace St Jo’ - Clamart
Entrée libre dans la limite des places disponibles, ouverture des portes 20 H 20

Posté dans : Informations, Rencontres | Pas de commentaires »